RSS
 

Mot clé - Livre




Au nom du cerf - Livre

28 fév

Au nom du cerf - Le nouveau livre de Philippe Moës et Gérard Jadoul :

Couverture livre 

 

Durant plus de la moitié de leurs vies respectives, Philippe Moës et Gérard Jadoul ont consacré au cerf une énergie considérable. Leur passion commune pour l’animal et la forêt, mais aussi pour la photographie et l’écriture, aboutit aujourd’hui à ce regard croisé, particulièrement ancré dans la réalité de terrain.

Avec Au nom du cerf, ils font découvrir l’animal sous trois angles distincts qui s’enrichissent l’un l’autre. Le premier, esthétique et contemplatif, permet d’apprécier quelques-unes de leurs images favorites. Le second, naturaliste, raconte le suivi photographique d’une douzaine de cerfs durant leur vie, jusqu’à dix années consécutives pour plusieurs d’entre eux. Le dernier volet enfin, plus philosophique, témoigne de la longue et permanente évolution du regard qu’ils portent tous deux sur le cerf et les relations qui le lient à l’homme.

« Déposer les images qui nous ont fait vibrer, des récits pour mieux les comprendre et enfin des témoignages marqués par ce long et perpétuel questionnement, qui fait que plus on croit comprendre les cerfs, plus ils nous échappent. Telle a été notre quête, en espérant que notre vision ici partagée servira la cause du cerf et des hommes de bonne volonté qui s’y intéressent. Un jour, ici ou ailleurs, peut-être… » 

Editions du Perron, 29 x 29 cm, 180 pages richement illustrées, papier satiné écocertifié.
Préface de Fabrice CAHEZ.


Posté par RENARD Régis

 
Mot(s) clé(s) : ,
 

Commentaires :

Ajouter un commentaire59 commentaires

 

 


Le petit dernier de Philippe Moës - Cheval vapeur

18 jui

Couverture

 

En 2013, qu’il s’agisse de la Belgique, de la France ou d’autres pays d’Europe occidentale, les débardeurs professionnels utilisant la traction chevaline ne se comptent plus qu’en dizaines.


Pourtant, travailler en forêt avec des chevaux peut, dans certaines conditions, non seulement être rentable, mais surtout apporter des avantages inégalables en termes environnementaux, énergétiques et sociaux.

Au travers de ses propos et images, Philippe Moës donne un coup de projecteur pragmatique sur ces travailleurs de l’ombre, méritant un tout autre sort que l’oubli.

Posté par RENARD Régis

 
Mot(s) clé(s) : ,
 

Commentaire :

Ajouter un commentairePas de commentaire